Archive de la catégorie ‘les horaires’

Travaux à la piscine et été 2015

Lundi 6 avril 2015

Bonjour à tous!

Vous savez qu’il y a des gros travaux en ce moment à la piscine municipale qui ont pour but de mettre en conformité l’établissement et pour permettre un meilleur confort aux usagés. L’investissement est important et les travaux commencés en novembre 2014 devraient terminer début juin. Ilest probable que l’ouverture de la piscine soit retardée d’une ou deux semaines. je vous tiendrais au courant dès que j’en serais informé.

Les activités du club reprendront normalement à l’ouverture de l’établissement. En plus des entraînements et des journée sportives nous allons mettre en place des séances préparatoire au BNSSA  et à la natation du bac pour les jeunes 16,17,18 ans; il suffira d’être licencié au club pour participer. Les séances se dérouleront pendant les grandes vacances de 19 à 20 h. deux fois par semaine.

Cette année, Céline sera encore à mes cotés pour essayer de vous apporter le plus de savoir-faire possible ( Mathilde n’est pas disponible).

Je vous retrouverais cette année encore avec le plus grand plaisir.

Bernard.

LA 1ERE LECON DE NATATION

Mardi 7 janvier 2014

                          Que ce soit en natation scolaire ou en leçon de natation avec un Maître-nageur, la 1ere leçon doit être celle qui donne envie d’apprendre, de continuer. Il ne s’agit pas du 1er contact avec l’eau qui a dû se faire bien avant, sous forme ludique, dans une période de familiarisation avec le milieu aquatique, mais de la 1ere mise en situation de l’enfant avec un adulte enseignant et l’eau. Ce sont souvent ces situations nouvelles qui vont engager (ou non)  l’enfant dans une belle aventure pour de nombreuses années de la vie.                              Essayons de comprendre comment il perçoit ce moment important: Il ne connaît pas ou (très peu) cet adulte qui va s’occuper de lui et ilva ressentir, pendant cet instant, une bonne ou une mauvaise impression. Il va, bien sûr, associer cet état d’âme à l’eau et à l’apprentissage de la natation. L’adulte se doit donc d’être rassurant, amical, compréhensif; il doit être aussi souriant, savoir choisir ses mots pour bien se faire comprendre et savoir prendre son temps pour gagner la confiance de son élève. Même si on retrouve souvent des comportements similaires, chaque enfant est unique. Souvent timide, il parle peu et répond par oui ou par non aux questions de l’adulte mais il exprime beaucoup de choses par ses attitudes si l’on sait l’observer. Ses gestes son regard, ses déplacements vont nous renseigner sur son caractère et le rapport qu’il entretient avec l’eau dès ce stade. C’est le moment, c’est l’occasion de « tendre la main » à l’enfant pour lui envoyer ce message  » ne t’inquiète pas, je suis là ».                                                                                                                                                                                                 Oui, ce n’est pas si simple quand on a vingt gamins en même temps en natation scolaire! Il va falloir jouer entre autorité et attitude sécurisante pour se faire entendre. Les critères pour constituer des groupes de travail doivent tenir compte de l’aisance aquatique, c’est évident, mais aussi du comportement de l’enfant. Pour cela, il est possible de différencier , rapidement, 3 niveaux de comportements relatifs à la relation qu’a l’enfant avec l’eau:                                                                                                                                                            - Il a une peur exagérée du danger et doute de ses capacités: il se sous-estime.                                                                                                                        - Il n’a pas peur, mais est conscient que c’est un environnement qui représente un danger bien réel pour lui: il est prudent et attiré à la fois.                                                                                                                                                                                                                                                                             - Sa confiance est excessive, il aime l’eau mais n’a pas ou peu conscience des conséquences de son comportement: on doit faire preuve d’autorité avec lui. Il faut donc être ferme ou rassurant selon l’enfant. Le déroulement de la 1ere séance va définir le cadre dans lequel vont se passer les autres séances de l’apprentissage.

                         Quelle attitude avoir pour réussir sa 1ere leçon?

                         Sans doute observer et écouter. Le cadre, les attitudes, le ton de la voix doivent stimuler l’enfant pour qu’il se concentre et qu’il donne le meilleur de lui même. Logiquement on a préparé sa séance avec se connaissances et son expérience, mais son déroulement doit toujours laisser une bonne place à l’improvisation pour s’adapter aux réactions de l’élève; rester à l’écoute de l’enfant, c’est être en interaction avec lui; ce sont des comportements qu’il perçoit, et qu’il recherche avidement.

                         Vous avez établi une relation solide et ce sont les fondations sur lesquelles vous allez construire les séances à venir. Ce 1er contact entre l’enfant, l’eau et l’enseignant est trop souvent sous-estimé. La routine, la lassitude de la répétition dans le travail doivent être surmontées par la motivation de réussir « la » 1ere leçon d’apprentissage.

Un exemple anecdotique: celui d’un collègue qui, en saison estivale, se retrouve avec près de 80 enfants en leçon dans la journée du lendemain, et qui, avant de s’endormir, va réviser tous les prénoms des enfants pour ses leçons. Pourquoi?? Parce qu’il va pouvoir appeler chaque enfant par son prénom pendant la 1ere leçon. Quand il va avoir besoin de s’adresser à un élève, il ne va pas dire     » hé, toi… » mais « Mathilde… » qui enfant ou adulte, n’est pas sensible à cela?

Dans notre travail, nous avons à nous référer aux directives de la jeunesse et des sports, de l’éducation nationale, de la FFN, du chef  d’établissement qui ne sont pas toujours concordantes quand elles ne sont pas contradictoires. Prenons du recul et n’oublions pas les principes fondamentaux qui se réfèrent en premier lieu à la personnalité de l’enfant pour savoir ce que nous devons faire. Se satisfaire de ses résultats, répondre à ses obligations, répéter sans réfléchir, ce n’est pas une solution et c’est ennuyant!

Oui, la 1ere leçon peu changer la vie de quelqu’un. Elle peut être le début d’une carrière de nageur ou le départ d’une vocation d’enseignant ou plus simplement le déclic d’une affinité de la personne avec l’eau. C’est votre responsabilité pendant ces quelques minutes passées avec un enfant pendant la 1ere leçon.

Bernard.

PHOTOS AOUT 2013

Dimanche 17 novembre 2013

PHOTOS AOUT 2013 dans les horaires 093-300x200234-300x200 dans les horaires250-300x200313-300x200470-300x200478-300x200

VERRUE PLANTAIRE ET PISCINE

Lundi 8 avril 2013

                         Les verrues plantaires sont la première cause des consultations chez les dermatologues. Il y a de 7 à 10% de la population qui est concernée à un moment ou à un autre; tous les groupes d’âge sont concernés avec une prédilection pour les jeunes de 12 à 16 ans. Elles ne représentent pas un souci majeur pour la santé mais une gêne, un handicap qu’on ne peut pas négliger.

                           1 – Les symptômes et les signes:

–Douleur au pied avec sensation d’une petite boule au toucher ( La douleur peut engendrer une modification de la marche et avoir des conséquences sur le dos).

Elles sont généralement situées dans les zones d’appuis du pied ( Le talon, la plante du pied).

– Elles peuvent fusionner entre elles et former une « mosaïque » de plusieurs verrue.

– La période d’incubation est longue, plusieurs mois sans doute, ce qui rend difficile la localisation de la contamination.

                          2 – Le mode de contamination:

– Peut se faire par contact direct: la peau contre la peau, par grattage ou saignement.

– Aussi indirectement: Par contact avec un objet ou un sol contaminé par le virus. Les sols des piscines sont évidamment concernés ainsi que les douches ou les vestiaires des établissements sportifs ( Il existe des produits d’entretien efficace contre le virus qui doivent être utilisés tous les jours).

– La contamination – ou non- dépends de l’efficacité du système immunitaire de chaque individu.

                         3 – La prévention:

– Pensez à regarder périodiquement les pieds de vos enfants.

– Ne prêtez pas, n’enpruntez pas les serviettes de bain, les maillots, les tongs…

– Si vous avez les pieds secs, hydratez-les avec une creme ( le virus pènétre  par les microfissures de la peau!).

– Utilisez des tongs quand c’est possible dans les vestiaires, les couloirs, les douches des lieux publics.

– Ne grattez pas, ne faites pas saigner une verrue.

–Lavez-vous les mains après l’avoir touchée.

– Ne pas réutiliser un objet qui a été en contact avec la verrue.

– Protéger la verrue avec un pansement étanche.

                      4 traitement:

                       Il arrive que les verrues disparaissent sans rien faire, mais la gêne, la douleur et le potentiel de contamination amènent à faire le choix d’un traitement. Il existe des produits en pharmacie mais il ne sont pas toujours efficace.La cryothérapie par l’azote liquide ( moins 196°) est le plus souvent pratiqué. Il est de toute façon plus sage de consulter un généraliste on un dermato. qui vous orientera selon votre cas.

  ( documentation sur le site  » les 1001 pieds.fr » )                                      B.L.

SPORT ET ARTHROSE

Dimanche 24 février 2013

                                    On a tendance à penser, lorsque les douleurs articulaires apparaissent avec l’age, qu’on ne peut plus ou qu’on ne doit plus faire de sport. Ce n’est pas tout à fait exact: L’activité physique modérée,variée, peut participer à la prévention et au traitement de l’arthrose. L’exercice entretien les qualités mécaniques du cartilage, la mobilité articulaire, la force musculaire:  » le mouvement est indispensable à la vie du cartilage ».

                                 Les facteurs qui favorisent l’arthrose:

                                * L’hérédité et l’age contre lesquels on ne peut rien faire.

                                * Les malformations et déformations de la colonne vertébrale et des membres inférieurs que l’on s’efforcera de corriger avec un kinésithérapeute.

                                * Les excès de poids qui se reportent sur les vertèbres, les hanches, les genoux, les chevilles. Dans ces articulations,  la pression trop forte affecte directement la structure du cartilage. Il faut perdre des kilos.

                                * La pratique intense d’un sport basé sur les changements de directions, les sauts : Les sports collectifs, le ski, le judo … La structure cartilagineuse des articulations supporte mal les cisaillements et les rotations.

                                 Quels sports pour le cartilage?

                                 Le repos strict est nocif pour le cartilage! Le revêtement chondral s’amincit; les fibres de collagène ne sont plus orientées dans l’axe des contraintes; la surface articulaire devient irrégulière; bref on constate une dégradation.

                                 Une activité physique bien menée exerce un effet de pompe sur le tissu cartilagineux; elle favorise la nutrition et les roulements/glissements effectuent un véritable alésage ( polissage ). Pour préserver le cartilage il faut pratiquer des sports ou les articulations travaillent sur leur axe: Le vélo, la natation, l’aquagym, la marche se révèlent souvent très bénéfiques; on peut aussi pratiquer des activités comme le cardio-training sur appareil, la gym d’entretien, la randonnée.

                                 Dans tous les cas, les activités doivent être variées, modérées; 3 à 4 séances de

SPORT ET ARTHROSE dans les horaires dsc_1320-300x200

L'aquagym est recommandé pour l'entretien des articulations.

30mn. à 1 heure semblent optimum.

                                 Le cas d’une prothèse de la hanche ou du genou:

                                Les sports recommandés ci-dessus peuvent aussi être pratiqués après les séances de rééducation et avec l’avis de votre kiné. Ils entretiendrons la force, la souplesse et la coordination des muscles entourant l’articulation opérée. Les sports collectifs doivent être abandonnés.

                                   En conclusion, n’oublions pas non plus l’impact positif sur le moral des personnes qui maintiennent ainsi une condition physique satisfaisante.

                                   Ces conseils se trouvent détaillés sur un site internet:   » Chirurgie du sport: Sports et cartilage ».

                                   B.L.

 

Pourquoi les nageurs vont-ils plus vite sous l’eau?

Lundi 4 février 2013

                         Aller plus vite sous l’eau n’est possible qu’avec une plus grande vitesse initiale que sa vitesse de nage maxi. C’est à dire après le pongeon départ ou l’impulsion contre le mur au virage qu’on maintient une allure supérieure à la nage en surface. La meilleure technique s’inspire du mouvement des dauphins: les ondulations.

                          Lorsqu’on nage, le corps est soumis à plusieurs forces de freinage de l’eau:

 

- Les forces de frottements de l’eau au contact de la peau (elles etaient réduites par les combinaisons spéciales aujourd’hui interdites en compétition )

- La trainée de forme qui dépends de la position etde l’orientation du corps. Dans l’air on parle d’aérodynamique.

- La trainée de vagues qui est liée aux vagues et tourbillons créés par la vitesse de déplacement. Plus on s’enfonce dans l’eau, moins cette trainée est forte.  

 

                             Taylor Hill ( USA) a nagé un 50 m. départ dans l’eau en immersion compléte en 23 sec. 10′. Le record du monde du 50 m. nage libre de César Ciélo ( Brésil ) est de 20 sec. 91′ départ plongé évidemment.

 

                              Remarque sur le plongeon départ:

 » Le nageur doit être capable d’aligner son corps sur la trajectoire aérienne descendante afin de rentrer dans l’eau en offrant le moins de résistance possible »

                              La trajectoire est dirigée vers le bas et l’avant et doit après être réorientée vers le haut et vers l’avant. Pour cela, le nageur doit utiliser l’avant du corps et non l’arrière pour garder son corps aligné sur l’axe de déplacement ( Marc Bégotti CTS natation ).

 

                               B.L.